samedi, février 24, 2024

Ugwem Eneyo, la Nigériane qui veut participer à la transition énergétique en Afrique grâce à l’IoT

Son objectif est d’impacter positivement les sociétés africaines via la technologique, et à faire du continent en espace de vie plus vert. Reconnue comme l’une des figures de proue du secteur énergétique pour lequel elle a figuré dans Forbes 30 Under 30, elle a été invitée à prendre la parole lors de plusieurs événements prestigieux.

Ugwem Eneyo est une ingénieure, inventrice et entrepreneure nigériane. Elle est la présidente-directrice générale et une cofondatrice de SHYFT Power Solutions, une entreprise de technologie énergétique qui propose des solutions innovantes basées sur l’Internet des objets (IoT) et des logiciels pour connecter et gérer intelligemment les ressources énergétiques distribuées dans les marchés émergents, notamment en Afrique.

Née au Nigeria, Ugwem Eneyo a fait ses études universitaires aux USA, où elle a obtenu en 2013 un bachelor en génie civil et environnemental à l’université de l’Illinois à Urbana-Champaign avant de rejoindre en 2014 l’université de Stanford pour y effectuer un master et un doctorat, toujours en génie civil et environnemental.

C’est en 2016, informe We Are Tech Africa, qu’elle cofonde Solstice Energy Solutions, rebaptisée SHYFT Power Solutions, avec son associé Cole Stites-Clayton. L’entreprise permet aux utilisateurs de réduire leurs coûts énergétiques, leur empreinte carbone et leur exposition aux gaz toxiques.

SHYFT Power Solutions a connu une croissance rapide et a reçu de nombreuses distinctions. Dès l’année de sa création, l’entreprise remporte le MIT Clean Energy Prize et fait partie des finalistes de Demo Africa, un concours organisé par l’African Technology Foundation (ATF) qui récompense des entreprises africaines innovantes.

Avant de lancer SHYFT Power Solutions, Ugwem Eneyo a commencé à travailler comme conseillère stagiaire en environnement et réglementation d’ExxonMobil en 2011. En 2013, elle est nommée conseillère environnementale, socio-économique et en réglementation de la même société. Après son Master, elle effectue en 2015 un stage, toujours à ExxonMobil, mais cette fois en tant qu’ingénieure environnementale.

Source : Agence Ecofin

dans le meme sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers Articles