samedi, février 24, 2024

Kenya : la BAD et AGF donnent le Coup d’envoi de l’AFAWA Finance Series pour Débloquer des Financements en Faveur des Entreprises Dirigées par des Femmes

La Banque africaine de développement, à travers son Initiative pour favoriser l’accès des femmes au financement en Afrique (AFAWA), en partenariat avec African Guarantee Fund (AGF) et en collaboration avec le Bureau de la conseillère du président sur les droits des femmes, a inauguré la 6ème édition de l’AFAWA Finance Series à Nairobi, au Kenya.

Cet événement de trois jours sur le thème du renforcement de l’inclusion financière des femmes, qui s’est déroulé du 21 au 23 novembre 2023. Il s’agit d’une initiative essentielle visant à révolutionner le paysage financier et à favoriser un environnement propice aux femmes entrepreneures, en facilitant leur croissance et leur contribution au développement économique du continent.

Depuis sa création il y a un peu plus de deux ans, l’initiative AFAWA a déjà approuvé 1,2 milliard de dollars de financement pour les entreprises dirigées par des femmes dans 32 pays d’Afrique, avec l’objectif de mobiliser 5 milliards de dollars de financement pour les entreprises africaines dirigées par des femmes d’ici 2026.

« Les produits financiers doivent être adaptés aux expériences, aux besoins et aux aspirations uniques des femmes dès le départ, et non plus tard, lorsqu’ils sont à grande échelle », a déclaré Son Excellence la gouverneure Ann Waiguru, présidente du Conseil des gouverneurs du Kenya et principale oratrice.

« Les institutions financières sont confrontées à un défi majeur pour comprendre et répondre aux besoins uniques des femmes entrepreneures. Nous avons besoin d’approches innovantes pour améliorer la solvabilité des femmes, car les exigences traditionnelles en matière de garanties ne font que renforcer les inégalités entre les sexes », a-t-elle ajouté.

L’AFAWA Finance Series mettra l’accent sur les avantages tangibles du financement des femmes pour les Petites et moyennes entreprises dirigées par des femmes, les institutions financières, le gouvernement kenyan et les décideurs politiques. La conférence d’ouverture sera suivie d’une formation de deux jours visant à sensibiliser les institutions de prêt sur les moyens d’investir intelligemment en tenant compte du genre.

« Les femmes kenyanes sont connues pour leur résistance et leur ténacité », a déclaré à la presse Harriette Chiggai, conseillère pour les droits des femmes au cabinet du président de la République du Kenya, en détaillant les services bancaires, les subventions et autres programmes gouvernementaux destinés aux femmes chefs d’entreprise.

« L’AFAWA Finance Series est une reconnaissance de notre engagement à créer un environnement dans lequel les femmes kenyanes peuvent accéder à des outils financiers essentiels pour l’entreprise et le développement », a ajouté Mme Chiggai.

La série explore les moyens d’améliorer les cadres réglementaires susceptibles de favoriser l’accès au financement pour les Petites et moyennes entreprises dirigées par des femmes. L’événement permettra également de mieux comprendre le mécanisme « AFAWA Guarantee for Growth » (G4G), tel qu’il est mis en œuvre par AGF.

« Trop de femmes entrepreneures à travers le continent n’ont pas eu l’opportunité de développer leurs entreprises. Nous sommes ici aujourd’hui pour aider à remettre en cause les perceptions erronées et souligner la possibilité de faire des affaires dans l’offre de services financiers aux entreprises dirigées par des femmes. AFAWA comprend les défis auxquels les femmes sont confrontées et l’initiative les aborde de front », a déclaré Marie-Laure Akin-Olugbade, vice-présidente chargée du développement régional, de l’intégration et de la mise en œuvre des activités au sein du Groupe de la Banque africaine de développement.

Les recherches montrent que les femmes remboursent mieux leurs emprunts que les hommes et qu’elles réinvestissent généralement jusqu’à 90 % de leurs revenus dans l’éducation, la santé et la nutrition de leur famille et de leur communauté.

« La question que nous nous posons est de savoir comment soutenir les femmes et accroître leur productivité pour participer pleinement à la croissance de l’économie africaine », a déclaré Jules Ngankam, directeur général du groupe AGF. Grâce au programme G4G de l’initiative AFAWA, nous avons rencontré des institutions financières plus audacieuses qui prêtent à des PME dirigées par des femmes, augmentant ainsi leur appétit pour ce marché cible », a-t-il ajouté.

Les précédentes éditions de l’AFAWA Finance Series ont été organisées en Tanzanie, en République démocratique du Congo, au Ghana, en Angola et au Nigeria.

Les nations donatrices de l’AFAWA étaient représentées lors du lancement au Kenya par Son Excellence S.E. Roberto Natali, Ambassadeur d’Italie au Kenya et Son Excellence Caroline Vicini, Ambassadrice de Suède au Kenya.

Source : Communiqué

dans le meme sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers Articles