samedi, février 24, 2024

Prix Jeunes Talents Afrique subsaharienne : 30 brillantes scientifiques africaines récompensées

Chaque année, le Prix Jeunes Talents Afrique subsaharienne Pour les Femmes et la Science récompense et soutient les femmes scientifiques africaines pour la qualité de leur recherche scientifique. Pour cette 14ème édition, 25 doctorantes et 5 chercheuses post-doctorantes seront récompensées lors de la cérémonie annuelle qui se tiendra le 9 novembre à Kasane, au Botswana. A cette occasion, son Excellence Monsieur Mokgweetsi Masisi, Président du Botswana, honorera la cérémonie de sa présence.

Les femmes scientifiques talentueuses n’ont jamais eu autant besoin d’être soutenues, et pourtant les efforts au niveau mondial en matière de recherche n’évoluent pas assez rapidement. Les scientifiques africains ne représentent que 2,5 % des chercheurs dans le monde. Et tandis que les crises sociales, politiques, économiques et environnementales s’aggravent chaque jour, il est désormais crucial d’exploiter tous les talents scientifiques pour assurer un avenir plus juste et plus durable au continent.

Cette année, la Fondation L’Oréal et l’UNESCO ont souhaité renforcer leur engagement en faveur de l’égalité des genres dans les sciences, et récompenser 30 jeunes et talentueuses chercheuses, soit 10 prix de plus que les années précédentes. Elles ont été sélectionnées parmi 632 candidatures pour la qualité et la portée de leurs travaux scientifiques par un jury de 10 membres présidé par le Professeur Aggrey Ambali, Directeur de la Coopération Technique et du Financement des Programmes à l’Agence de Développement de l’Union Africaine, AUDA-NEPAD. Ces femmes font toutes la fierté de leurs 17 pays d’origine, dont Cabo Verde et le Lesotho, représentés pour la première fois.

Porteuses d’espoir et de solutions innovantes pour le continent africain, les 30 scientifiques du Prix Jeunes Talents Afrique subsaharienne L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science 2023 se sont engagées dans de multiples domaines de recherche. Grâce à des approches inédites, elles relèvent des défis majeurs dans le but d’améliorer la qualité de vie en Afrique et dans le monde.

Fanta Yadang Sabine Adeline, l’une des Jeunes Talents 2023, en est convaincue : « L’avenir de l’Afrique est entre les mains de ses scientifiques ».

Et elle n’est pas la seule. Les trente Jeunes Talents de 2023 – biochimistes, épidémiologistes, écologistes, experts en intelligence artificielle et spécialistes de la santé publique – sont toutes déterminées à trouver des solutions durables aux divers défis de l’Afrique.

Donner l’exemple aux nouvelles générations est à cet égard fondamental. Le 8 novembre, les jeunes talents rencontreront la première dame du Botswana, S.Exc. Mme Neo Jane Masisi, et plus de 150 lycéens pour une conversation intergénérationnelle et un échange de connaissances qui ouvriront la voie à un avenir plus prometteur dans le domaine des sciences.

Les gagnantes du Prix Jeunes Talents Afrique subsaharienne L’Oréal-UNESCO Pour les Femmes et la Science 2023

 Afrique australe

 Bhamini SREEKEESSOON, doctorante en génie électrique et électronique –

« Alimenter l’avenir de l’île Maurice grâce à l’énergie marémotrice » – Île Maurice

Bonolo Bonita PHINIUS, doctorante en maladies infectieuses –

« Mettre en lumière les méthodes de lutter contre l’hépatite B au Botswana » – Botswana

Constance CHINGWARU, doctorante en biotechnologie –

« Créer des biopesticides à partir de plantes locales pour protéger le maïs » – Zimbabwe

Felicidade NIQUICE, doctorante en sécurité et santé au travail –

« Promouvoir la santé et la sécurité dans les hôpitaux du Mozambique » – Mozambique

Maria Nelago KANYAMA, doctorante en intelligence artificielle –

« Exploiter l’intelligence artificielle pour lutter contre le manque d’eau » – Namibie

Mesha MBISANA, doctorante en chimie analytique –

« Améliorer la sécurité alimentaire pour une meilleure santé en Afrique » – Botswana

Nthabeleng HLAPISI, doctorante en chimie pharmaceutique –

« Développer des photothérapies innovantes pour traiter le cancer » – Lesotho

Afrique centrale

Fanta Sabina Adeline YADANG, post-doctorante en neurosciences –

« Explorer des solutions médicinales pour les maladies neurodégénératives » – Cameroun

Hadidjatou DAIROU, doctorante en physiologie cellulaire –

« Traiter les maladies cardiovasculaires grâce au pouvoir des plantes indigènes » – Cameroun

Lydie MESSADO KAMGA, doctorante en écologie –

« Préserver les orchidées dans les forêts tropicales camerounaises » – Cameroun

Afrique Orientale

Cheryl KERAMAI, doctorante en santé publique et environnementale –

« Etudier l’impact de la régulation du sucre sur la tuberculose » – Kenya

Devotha Godfrey NYAMBO, post-doctorante en sciences de I’ingénieur et en technologie – « Prévenir les maladies infectieuses du bétail avec l’apprentissage automatique » – République-Unie de Tanzanie

 Source : https://www.socialnetlink.org/

dans le meme sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers Articles