samedi, février 24, 2024

ONU Femmes et UNFPA lancent un nouveau programme de Lutte contre les violences en ligne en Afrique de l’Ouest et du Centre

ONU Femmes et UNFPA dans le cadre du Fonds Français Muskoka lancent un hackathon pour lutter contre les violences en ligne faites aux femmes et aux filles en Afrique de l’Ouest et du Centre.

La région connaît des défis majeurs, tels que les conflits, les épidémies et les catastrophes naturelles, qui affectent la vulnérabilité et la pauvreté chronique des femmes et des enfants. D’autre part, la violence envers les femmes reste élevée, avec des pratiques néfastes répandues. Les femmes font face à de multiples discriminations, entravant leur autonomisation sociale, économique et politique. Elles représentent près de 70% des personnes vivant avec moins d’un dollar par jour et 2/3 des adultes non alphabétisés. L’isolement des femmes limite leur accès à l’éducation, à l’information et aux ressources.

Les femmes et les filles sont d’autant plus affectées par le fossé numérique, avec un accès limité à la technologie. Elles sont également les principales cibles de la violence en ligne, qui a des effets dévastateurs sur les droits humains et l’exclusion économique des femmes.

Le Hackathon de lutte contre les violences basées sur le genre est l’occasion de s’engager pour mettre en place un environnement numérique sécurisé et accessible et permettre aux femmes et aux filles de jouir pleinement de leurs droits fondamentaux et ainsi réaliser leur potentiel.

Le Hackathon de lutte contre les violences basées sur le genre est ouvert aux jeunes âgés entre 18 et 35 ans originaires et résidants en Afrique de l’Ouest et du Centre. Ils/elles sont engagé.e.s à réfléchir à des solutions technologiques innovantes pour : (1) prévenir et lutter contre les différentes formes violences à l’égard des filles et des femmes ou (2) lutter contre les violences en ligne.

Les candidat.e. s sont invité.e. s à proposer leur solution avant le 17 novembre en postant leur projet sur

le site dédié du Hackathon : www.hackathon-vbg.org

Le Directeur Régional a.i, pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre d’ONU Femmes, Dr Maxime Houinato, rappelle à ce titre ‘’Qu’il devient impératif de combler le fossé numérique et de créer un environnement digital sécurisé pour les femmes et les filles de la région, afin de promouvoir leur émancipation et leur accès à l’éducation, aux soins de santé et aux opportunités économiques. L’’utilisation des technologies numériques pour sensibiliser et mobiliser les jeunes générations dans la lutte contre les violences faites aux filles est un moyen d’investir dans la création d’une société plus égalitaire et inclusive’.’ Le Directeur Régional pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre de UNFPA, Dr Sennen Hounton souligne que

« La promotion de l’accès numérique pour les filles et les jeunes femmes est essentielle car cela ouvre des opportunités d’éducation, de formation et d’emploi qui leur offrent des perspectives importantes pour le futur. Mais le monde digital renferme aussi bien des menaces et on assiste à l’émergence de nouvelles formes de violences, en ligne, qui peuvent dramatiquement affecter les filles adolescentes et les jeunes femmes, notamment », il rappelle ainsi que ‘’le dividende démographique, la lutte contre les violences faites aux filles et l’accès numérique sont interconnectés et peuvent se renforcer mutuellement pour créer des sociétés plus égalitaires et sûres.’’

La 67eme session de la Commission de la condition de la femme (CSW67) a recommandé des politiques de tolérance zéro contre la violence en ligne et la création d’espaces numériques sécurisés dès leur conception, ainsi que le renforcement de l’éducation digitale et de la recherche pour lutter contre ces violences.

dans le meme sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers Articles