Standard Bank Group et la CEA lancent le fonds à l’appui au leadership de la femme africaine (AWLF)

Les africaines

Un partenariat entre la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) et Standard Bank Group a été signé en marge du 33 ème Sommet de l’Union Africaine à Addis-Abeba pour lancer le Fonds à l’appui au leadership de la femme africaine (AWLF).

Ce fonds sera destiné à combattre les obstacles structurels à l’investissement inclusif en Afrique et investira dans les femmes gestionnaires de fonds tout en leur fournissant aussi une assistance technique.

Une initiative qui touche bien entendu, l’agriculture et l’agro-industrie où les femmes sont très impliquées.

Plus de 20 millions de dollars ont été collectés pour le fonds, dont l’objectif actuel est de 100 millions dollars.

Le président rwandais Paul Kagamé à montrer la voie en promettant de contribuer 500 000 dollars, le président sénégalais Macky Sall s’est aussi engagé sur ce montant comme le président sud-africain Cyril Ramaphosa. Les participants du secteur privé ont promis le reste.

Le premier ministre du Canada, Justin Trudeau, a promis 10 millions dollars à l’Union africaine pour accroître la parité entre les sexes. Le Premier ministre norvégien Erna Solberg a promis 8 millions de dollars aux initiatives de l’UA dont une partie de ces ressources sera réservée à l’initiative des femmes, souligne le communiqué.


Les africaines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *