Côte d’Ivoire: 14 femmes porteuses de projets verts en compétition en février

Les africaines

ACCUEIL

EN CE MOMENT


Quatorze femmes, retenues à Abidjan dans le cadre de la première édition de « Africa Green Lady Day », une nuit du développement durable, devraient être en compétition le « 15 février 2020 » à travers un concours de leurs projets verts.Cet événement, selon M. Moni Nguessan, promoteur de ce projet qui devrait s’étendre dans la sous-région, vise à contribuer à la consolidation de la paix sociale autour des problématiques de développement durables. 

Africa Green Lady vise à faire de la femme africaine un acteur essentiel dans toute la stratégie de sensibilisation et de conduite de projets dans le domaine de l’environnement et du développement durable.

Il est réservé aux femmes porteuses de projets verts, sensibles aux questions du développement durable et de l’environnement, et âgées de moins de 18 ans. Les élèves et les étudiantes sont exclues du concours.

Les candidates sont appelées à formuler des projets qui « portent à la fois sur le social, sur l’environnement et sur l’économie. Comment faire pour vivre sur une planète qui est viable et qui est équitable », a fait savoir M. Moni.

Le concours se déroulera au cours d’une soirée à caractère festif et détendu afin de faciliter le rapprochement, renforcer la paix sociale entre les peuples et participer à la sensibilisation sur les dangers qui menacent l’environnement.

Le premier prix est doté d’un montant de 1 million Fcfa, d’une couronne et une écharpe. En Côte d’Ivoire, sur 26 candidates, 16 ont été retenues mais c’est finalement 14 qui prendront part à cette Nuit du développement durable prévue le  « 15 février 2020 ».


Ce concours devrait également se tenir dans d’autres pays de la sous-région à en croire le promoteur M. Moni Nguessan. Car, la problématique des changements environnementaux est une question qui touche tous les pays.

Gustave Aboa, le directeur général de l’environnement, s’est félicité de cette initiative, tout en  assurant que son ministère de tutelle allait accompagner ces femmes du début jusqu’à la fin en vue de la réalisation de leurs projets.

Mme Gro Harlem Brundtland, ancien Premier ministre de la Norvège, et pionnière  du développement durable, est reconnue comme une experte des politiques environnementales. Elle a toujours focalisé son attention sur le rôle clé des femmes comme moteurs du progrès et des changements durables.

L’événement Africa Green Lady Day se veut une contribution à l’avènement d’un continent africain vivable, viable et équitable, des notions qui constitue les trois piliers du développement durable tels qu’adopté lors du Sommet de la Terre à Rio, en 1992.


Les africaines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *