samedi, février 24, 2024

Djélika YEO, fondatrice des « Femmes Entreprenantes et Dynamiques » : « Le FIED de Dakar va permettre aux Africaines de relever bien des défis face à la crise économique »

Mme Djélika Yéo, fondatrice du FIED, Forum International des Femmes Entreprenantes et Dynamiques. DR

Créé il y a dix ans par l’Ivoirienne Djélika Yéo, le FIED (Forum International des Femmes Entreprenantes et Dynamiques) se tient cette année au Sénégal sous le Haut patronage du Président Macky Sall, Président en exercice de l’Union Africaine. Rencontre interview avec sa fondatrice.

Par Bruno FANUCCHI pour AfricaPresse.Paris (APP)

@africa_presse

APP – Le XIe Forum International des Femmes Entreprenantes et Dynamiques (FIED) se tient les 23, 24 et 25 octobre prochains à Dakar. Quels en seront le thème et les temps forts ?

Djélika YEO – Le FIED de Dakar réunira plusieurs centaines de femmes d’affaires de toute l’Afrique sur un thème d’une parfaite actualité : « Les défis des femmes entreprenantes et dynamiques face à l’impact de la crise mondiale ».

Les sujets qui seront abordés dans les différents panels du Forum ne sont pas fortuits car ils concernent directement la vie quotidienne des femmes africaines qui ont dû faire preuve ces deux dernières années d’une extraordinaire résilience face à la crise du Covid 19 : la santé, l’eau, l’agriculture, l’éducation la formation, l’inclusion financière…

La vie est d’autant plus dure et compliquée pour toutes ces femmes que la guerre déclenchée par Vladimir Poutine contre l’Ukraine, le 24 février dernier, a provoqué de graves conséquences sur la vie économique d’une grande partie de l’Afrique se trouvant rapidement en rupture de blé et de céréales en provenance d’Ukraine.

Mais, dans l’adversité, les femmes d’Afrique se doivent de relever la tête !

« Partir de rien pour devenir quelqu’un ! »

APP – Quelles seront les personnalités présentes ?

Djélika YEO – Malgré la crise que nous vivons ou plus exactement subissons bien malgré nous, il faut savoir positiver. C’est pourquoi nous voulons mettre en avant et à l’honneur des femmes d’affaires qui ont réussi et ont eu un beau parcours que nous pouvons donner en exemple à toutes les autres pour susciter des vocations.

De nombreuses personnalités seront présentes à Dakar et participeront à nos travaux. Je vous en donne quelques exemples. À commencer par la Princesse Sheikha Hissah Saad Al-Sabah du Koweit, qui a créé le Conseil des femmes d’affaires arabes, qui fut déjà notre invitée d’honneur pour le FIED de 2018 à Abidjan ; Mme Catherine Samba-Panza, ancienne Présidente de la Transition en Centrafrique et Présidente de l’Observatoire panafricain du leadership féminin (OPALEF) ; Mme Danièle Sassou Nguesso, Présidente de la Fondation Sounga, dont l’objectif vise également à favoriser l’autonomisation des femmes ; Mme Sidonie Flore Ouwé, ex-Procureur de la République du Gabon, et fondatrice du « Salon de la Femme »…

Je pourrais vous en citer bien d’autres, qui sont des femmes de qualité au parcours exemplaire, des femmes inspirantes !

APP – Vous êtes la fondatrice des Femmes « Entreprenantes et Dynamiques ». Voulez-vous nous en dire plus sur votre organisation originale ?

Djélika YEO – J’ai lancé ce mouvement atypique de femmes il y a plus de dix ans en Côte d’Ivoire en partant d’un constat et d’une idée simple. Le constat, c’est qu’il y a chez les femmes ivoiriennes – dans le milieu urbain comme rural – de nombreux talents qui, avec les moyens du bord, ne demandent qu’à prendre leur destin en main pour participer activement au développement économique du pays, si du moins on reconnaît leurs compétences, qu’on les met en valeur et qu’elles puissent décrocher quelques moyens ou crédits. D’où le concept que j’ai forgé et qui est devenu le slogan bien connu de notre organisation : « Partir de rien pour devenir quelqu’un ! ».

J’en ai fait une émission télévisée – devenue très populaire et suivie – un dimanche tous les quinze jours sur la RTI 1, le premier canal de notre chaîne nationale, où je vais avec mes équipes à la rencontre de femmes de tous milieux, auxquelles je donne la parole et dont je fais le portrait. Elles le méritent bien et cette émission connaît un succès qui ne se dément pas.

Notre plateforme regroupe aujourd’hui plus de 20 000 femmes et nous multiplions – pour être encore plus efficace – les partenariats avec des organisations internationales comme ONU Femmes.

Mme Djélika YEO reçue à Dakar par Mme Fatou Diané GUEYE, nouvelle Ministre de la Femme, de la Famille et de la Protection des Enfants. © DR

 « Mme Fatou Diané Gueye a accepté d’être la marraine de l’événement »

APP – Pourquoi avoir choisi Dakar pour cette nouvelle édition du FIED ?

Djélika YEO – Parce que nous bénéficions cette année du Haut patronage de SE le Président Macky Sall qui, de surcroît, est actuellement le Président en exercice de l’Union Africaine, ainsi que de la Première Dame du Sénégal, Mme Marième Faye Sall. C’est donc pour nous un grand honneur et nous lui rendrons hommage.

Pour notre précédente édition, en décembre 2021, nous étions d’ailleurs à Kinshasa (RDC) sous le Haut patronage du Président congolais Félix Tshisekedi, qui lui aussi était alors Président en exercice de l’Union Africaine.

Au terme de nos travaux, qui dureront trois jours dans la capitale sénégalaise, nous remettrons au Président Macky Sall le Grand Prix des Femmes Entreprenantes et Dynamiques, lors d’un dîner de gala organisé au King Fahd Palace, où se déroulent de nombreuses conférences internationales, à la pointe des Almadies.

Et nous lancerons dans la foulée « l’Appel de Dakar » en faveur de toutes les Femmes africaines, dont nos gouvernements doivent davantage prendre en compte les aspirations au changement et au développement.

C’est tout le sens de notre combat de longue haleine pour une meilleure autonomisation et union de toutes les femmes africaines, qu’elles soient dans le commerce ou les services en milieu urbain, ou agricultrices en milieu rural.

Vous savez qu’en Afrique, les « Mamans » jouent un rôle crucial et irremplaçable au sein de la famille bien entendu, mais également dans les affaires et la vie économique de nos pays. Nous souhaitons donc les mettre à l’honneur et développer ainsi l’entrepreneuriat féminin.

APP : Vous avez d’ailleurs été reçue il y a un mois à Dakar par Mme Fatou Diané Gueye , la toute nouvelle Ministre de la Femme, de la Famille et de la Protection des Enfants qui est une économiste réputée…

Djélika YEO – Ce fut une très belle rencontre. Titulaire d’un DEA en Économie appliquée dans le domaine de l’ingénierie des systèmes et des organismes économiques et d’un Doctorat en Sciences économiques qu’elle a fait à l’Université d’Aix-Marseille, c’est une personnalité attachante qui a occupé depuis 2006 d’importants postes au Ministère des Finances, de l’Économie et du Budget, avant d’être nommée en mars 2021 Coordonnateur national du Programme de Développement de la Microfinance Islamique au Sénégal (PROMISE).

Elle a réservé un excellent accueil à ma délégation, nous avons sympathisé et avons eu avec elle d’excellentes séances de travail. Elle a même décidé de nous prendre sous son aile et a accepté d’être la Marraine du FIED de Dakar. Comme Mme Euphrasie YAO, alors ministre de la Femme, de la Famille et de la Protection de l’Enfant de Côte d’Ivoire, l’avait fait en juillet 2016 à Abidjan lors de la « Nuit des Entreprenantes et Dynamiques ».

Source :https://www.africapresse.paris/Djelika-YEO-fondatrice-des-Femmes-Entreprenantes-et-Dynamiques-Le-FIED-de-Dakar

dans le meme sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers Articles