vendredi, mai 24, 2024

A la rencontre de Khadija Daraameh Fondatrice de Baraka IMMO

Votre site d’information lesafricaines.net est allé à la rencontre de Khadija Daraameh directrice générale de Baraka IMMO,  une nouvelle agence immobilière basée à Dakar .
Dans cet entretien,  Khadija,  la fondatrice revient sur les contraintes du secteur de l’immobilier , la cherté de la location particulièrement dans la capitale sénégalaise
entre autres .

Pouvez – vous revenir sur votre parcours ?

Cadre marketing et commerciale de base, je suis entrée dans l’immobilier par pur hasard en 2018 et de conseillère commerciale à Responsable de développement commercial pour divers promoteurs, j’ai créé Baraka IMMO suite à l’insistance de mon réseau de clients qui souhaitait continuer à collaborer avec moi dans divers domaines de l’immobilier tels que le conseil, l’orientation, les démarches administratives, la gestion locative, la décoration et l’aménagement….

D’où vous est venue cette passion pour l’immobilier ?

La passion pour l’immobilier a toujours existé en moi depuis mon enfance. J’aimais déjà les maisons de poupée en tant que fillette. En grandissant j’avais pris l’habitude dès que je voyais une maison, de redéfinir son agencement et sa décoration, à imaginer des plans et m’intéresser aux belles constructions que je voyais dans les rues. Puis à force de suivre Stéphane Plaza, qui est ma référence dans ce domaine, je suis devenue une vraie passionnée jusqu’au jour où le hasard a fait que j’ai commencé à travailler dans l’immobilier…

Pouvez – nous parler de quelques contraintes du métier d’agent immobilier ?

Le métier d’agent immobilier est très sensible et risqué, l’immobilier représente très souvent l’investissement de toute une vie, c’est généralement le plus grand investissement qu’une personne fais dans sa vie donc cela nécessite beaucoup de prudence dans les informations à recueillir et restituer et dans les transactions avec les clients.

Quel regard portez-vous sur le secteur de l’immobilier au Sénégal ?

Le secteur de l’immobilier sénégalais connaît un boom extraordinaire et la demande est supérieure à l’offre malgré le grand nombre de biens disponibles sur le marché. Ceci s’explique par la stabilité de notre pays qui fait que beaucoup  d’étrangers aussi cherchent à acquérir un bien au Sénégal ou à y aménager.

Selon vous, existe-t-il des solutions pour réduire ou même éradiquer les litiges fonciers qui sont devenus récurrents au Sénégal ?

Il faudra nécessairement assainir le secteur et définir le métier d’agent immobilier, revenir à une réglementation stricte question de limiter le nombre d’intervenants et intermédiaires. Cette  prolifération d’agents pas toujours assermentés est selon moi  la cause des spéculations et de la fausse information. Les rôles des différents acteurs du secteur devraient être encore mieux definis et délimités .

Selon vous pourquoi la location coûte chère surtout à Dakar ?

La location coûte chère à Dakar car tout le monde souhaite habiter au coeur de la capitale  et souvent dans les mêmes quartiers prisés alors que ces zones sont déjà surpeuplées. Les Dakarois devraient plus chercher à sortir de Dakar Centre et habiter dans les nouveaux quartiers desservis par l’autoroute à péage et le prolongement de la vdn. L’Etat devrait aussi
mettre le paquet sur les infrastructures pour accompagner ce désencombrement de la ville afin que rallier le centre ne soit plus un calvaire pour les habitants de ces nouveaux quartiers.

Quelles sont vos perspectives ?

L’objectif de Baraka IMMO est de devenir un promoteur immobilier apportant des solutions inédites de financement dans le paysage immobilier au Sénégal

Quel message lancez-vous aux femmes qui voudraient suivre vos pas ?

De se former et de se lancer. Plus tôt elles chercheront à acquérir de l’expérience, plus vite elles feront des résultats. Tout est une question d’expérience mais surtout d’intégrité, gage de confiance et base de toutes transactions immobilières.

Propos recueillis par Ndeye Maguette Kebe

dans le meme sujet

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers Articles