Transair connecte Freetown au hub de Dakar

Les africaines

Freetown,  la capitale Sierra-Léonaise est désormais reliée au hub aérien de Dakar par la compagnie Transair.  En effet,  ladite compagnie a effectué, lundi 18 novembre 2018, le vol inaugural de sa ligne Dakar-Freetown via Banjul.

Décollé de l’Aéroport International Blaise Diagne de Diass à destination de Freetown, l’appareil  Embraer  ERJ 145 de 50 places avec à son bord les dirigeants de Transair  ainsi que leurs invités  composés  d’autorités gambiennes, sénégalaises et sierra léonaises a atterri à 11H30 après une escale à Banjul.

Après un vol rapide et confortable,  les premiers passagers ont été accueillis  par le ministre Sierra léonais des transports puis invités à un cocktail.

Selon le ministre Sierra léonais des transports,  « après l’inspection de l’Organisation Internationale de l’Aviation Civile (OACI) classant l’aéroport de Freetown aux normes internationales de sécurité, cette liaison arrive dans un contexte où les autorités du pays ont engagé le désenclavement de l’aéroport situé sur une ile avec  la construction d’un pont  le reliant au reste du pays ainsi qu’un deuxième terminal visant à augmenter la capacité d’accueil ».

Le patron des transports  a annoncé également  « l’adoption de visa à l’arrivée  tout en soulignant le rôle que la compagnie Transair  jouera dans l’interconnexion de la Sierra Léone  aux autres Etats sur le plan de l’intégration  entre les populations, les économies…».

Elhadji Faye directeur qualité et sécurité du groupe Transair de renchérir, « cette liaison est l’avantage de tout  le monde particulièrement des Sierra léonais parce qu’ils ont besoin d’interconnexion avec l’Afrique de l’Ouest  et le reste du monde ».

Pour sa part,  Mapenda Cisse, directeur exécutif du groupe a fait savoir que  l’engagement de Transair est de développer un produit accessible et de rendre les prix  le plus bas possible.

« Nous avons besoin d’un accompagnement des autorités des pays car les coûts des taxes sont exorbitants »  car selon lui   ,  « Cette approche pourrait permettre au plus grand nombre de voyager par avion et montrer que ce dernier est un outil de développement».

« En tant que compagnie africaine nous voulons développer un produit transport aérien avec les standards les plus développés en terme de qualité, de service, de sureté avec une approche de développer du low-cost », a-t-il ajouté

Pour le représentant de la compagnie en sierra Léone Atoinez Beck « Transair est le premier produit low-cost dans ce pays et nous considérons qu’il y’a un marché très intéressant dans ce secteur. Elle est aussi la première compagnie à desservir Dakar directement de Freetown d’où un marché important et des échanges de passagers entre les deux pays ainsi que  la réduction du temps de voyage de (4H à 1H30) avec des prix  abordables à 50% moins chers que la compétition sur le marché ».

 La liaison Freetown a été ouverte à la suite de Banjul,   Bissau et Praia en plus de Conakry et des vols domestiques.  Il est à noter également que Transair va desservir Freetown deux fois par semaine (lundi et mercredi).

Le groupe Transair compte poursuivre son maillage autour de Dakar  avec l’ouverture prochaine des destinations de Bamako, Ouagadougou, et Niamey avec l’acquisition de deux Boeing 737-500 qui seront disponible avant la fin de l’année.


Les africaines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *