Rose Ossouka Raponda, la première femme à la tête de CGLU Afrique

Les africaines

La Rose Christiane Ossouka Raponda  a été élue le 23 novembre dernier, à Marrakech  présidente de Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU Afrique)​.

C’était en marge du 8e sommet « Africités », le plus grand rassemblement panafricain des villes et collectivités territoriales.

La maire de Libreville sera à la tête des Cités et Gouvernements Locaux Unis d’Afrique (CGLU Afrique)​ pour les trois prochaines années.

Spécialiste en finances publiques, elle est titulaire d’un diplôme en économie, option finances publiques de l’institut gabonais de l’économie et des finances.

Rose Christiane Ossouka Raponda a été directrice générale de l’économie et directrice générale adjointe de la Banque de l’habitat du Gabon, ministre du budget, des comptes publics et de la fonction publique.

En rappel, CGLU Afrique est organisation faîtière des gouvernements locaux africains fondée en 2005 dans la ville la ville de Tshwane en Afrique du Sud.


Les africaines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *