Ethiopie : Birtukan Mideksa portée à la tête de la Commission électorale nationale

Publicités
Les africaines

Birtukan Mideksa vient d’être portée à la tête du National Electoral Board of Ethiopia (NEBE), la Commission électorale nationale.

De retour  en Ethiopie après sept ans d’exil, sa candidature a été proposée par le Premier ministre, Abiy Ahmed.

Auparavant, le Premier ministre avait déjà nommé un gouvernement paritaire  le mois dernier et choisi une femme, la célèbre avocate Meaza Ashenafi, à la tête de la Cour suprême.

Birtukan Mideksa  va ainsi diriger la très sensible Commission électorale.  Elle a prêté serment devant la nouvelle plus haute magistrate du pays, Maeza Ashenafi.

Pour rappel,  opposante, fondatrice du parti UDJ, Birtukan Mideksa avait été arrêtée après les élections de 2005. Condamnée à perpétuité, emprisonnée pendant 18 mois, l’ancienne juge fédérale avait dû quitter le pays pour un exil de sept ans, notamment aux Etats-Unis. A l’invitation du gouvernement, Birtukan Mideksa est rentrée en Ethiopie il y a deux semaines.


Les africaines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *